Home
S'abonner au flux RSS des entrevues

Coups de projecteur

Le Centre Phi: de l'art pour tous

Myriam Achard, directrice des relations publiques

Camuz vous propose un aperçu virtuel du Centre Phi, une installation moderne où presque toutes les pratiques artistiques sont permises : cinéma, musique, arts visuels, installations sonores et j’en passe. Rencontre avec Myriam Achard, la directrice des relations publiques du Centre, pour nous faire visiter leurs espaces, à la rencontre entre arts et technologies.

 

Zoofest : un vrai cirque!

Fannie Bissonnette, directrice de la programmation

Qu’est-ce que c’est, Zoofest ? Lorsque j'ai posé cette question à Fannie Bissonnette, la directrice de programmation du festival, j'entendais presque son sourire dans sa réponse, en réalité une description passionnée de ce festival multidisciplinaire, où l’on présente spectacles d’humour, de cirque, de musique et de conte.

Apashe

Un indien dans la ville...

Producteur d’origine belge, Apashe a vite su s’imposer sur la scène bassmusic montréalaise. Que ce soit du dubstep, du glitch ou du trap, il passe d’un style à l’autre avec une déconcertante facilité. Ayant partagé la scène avec les plus gros et été mis en avant par les soirées et le label Kannibalen, il jouit maintenant d’une aura internationale.  

Latyrx

16 ans après...

En 1997 sort un ovni, The album de Lyrics Born et de Lateef the Truth Speaker, un album commun de deux MC de la Bay Area en Californie. Latyrx, simple contraction des noms des deux MC, il aurait pu être anodin, la collaboration s’avèrera intemporelle.

La Rue Kétanou

Prendre la vie du bon côté

On ne change pas une recette qui gagne... Demandez donc à La Rue Ketanou, qui se produira au Club Soda le jeudi 19 juin, dans le cadre des Francos. Avec son 6e album, Allons voir, on retrouve le style qui a fait le succès du groupe parisien, un mélange d'humour, de réalisme et d'engagement. Les trois chansonniers ont beau avoir pris de la bouteille, leur âme éprise de liberté a conservé toute sa fougue.

Kery James

Rappeur repenti

C'est un pilier du rap français qui s'amène en ville. Le jeudi 19 juin, Kery James remplira le Métropolis avec son rap lourd de sens et sa prose chauffée à blanc. Anti-thèse du Gangsta-rap, avec ses excès de drogue, de violence et de filles dénudées, le plus africain des Antillais est souvent décrit comme « le visage responsable » du rap hexagonal, avec son hip-hop « centré sur le fond, éducateur et parfois moraliste ».