Home
S'abonner au flux RSS des entrevues

Sébastien Léger

DJ avec un grand "E"

Sébastien Léger n'a plus besoin de présentation. Il est de ces DJs qui entrent dans le booth et qu'on reconnaît au son, en se fermant les yeux. On ne pose pas de question et on danse. L'expérience n'est jamais la même et elle amène toujours à un endroit différent. Il a cette intelligence que peu ont pour avoir su se renouveler sans perdre de vue ce qui était le plus important, l'ambiance. Les meilleurs DJs sont ceux qui préfèrent ne s'attendre à rien et qui sont prêts à tout. Ça leur donne un petit quelque chose de «cocky» et de juste assez déplacé pour qu'on leur appose l'étiquette d'«exception»... ce mot qui n'est jamais bien loin d'exceptionnel. 

Il fait le tour du monde depuis plusieurs années, mais c'est le Piknic Électronik qui le charme, non, le renverse, de tout 2011. Et en fait, peut-être même depuis plus loin que ça. « Le Piknic Électronik était ma gig de l'année. Il y avait vraiment une bonne vibe. C'était vraiment l'euphorie.» Sébastien est à Amsterdam au bout du fil et parle de son expérience montréalaise comme d'une révélation. 

«Au début de l'après-midi, il faisait vraiment beau et soleil. Je jouais des beats plus joyeux, plus ensoleillés. Et quand le ciel a commencé à se gâter, qu'il a commencé à pleuvoir et que j'ai commencé à jouer un peu plus dur, entre guillemets... c'était parfait.»

D'entendre ça de la part d'un DJ qui tourne depuis au-delà de 10 ans, c'est rare. Ils veulent tous être parfaits, que l'ambiance le soit, que les fans le soient et que tous les éléments soient réunis pour atteindre la perfection, mais avouent tous ne jamais l'atteindre, que ça n'existe pas. Sébastien Léger attend l'Igloofest avec impatience et espère qu'une tout autre expérience lui permettra d'atteindre le même plaisir derrière les tables. 

Prêt pour jouer dehors

«J'ai regardé des vidéos de l'Igloofest. Les lumières partout, la neige qui tombe et l'immense foule. L'ambiance a l'air éclatée! Mais pour le froid, je vais emmener mes vêtements de ski quoi!» et on lui dit que les bottes chaudes seront probablement les plus utiles dans son accoutrement hivernal.

«Je veux bien essayer le truc avec les frites et la sauce aussi.» «Ah! La poutine.» «Oui, oui ce truc-là!» 

Sébastien Léger avoue ne pas avoir le temps d'essayer plein de restos quand il tourne. Puis il tourne seul. Avec les allers et retours qui se succèdent et souvent les nuits uniques dans certaines villes, le «room service» devient plus pratique.  

À Amsterdam, chez lui, il ne sort pas beaucoup non plus. Il profite davantage du temps à la maison pour s'isoler dans son studio quand l'inspiration lui vient. Il avoue ne pas beaucoup sortir, surtout pas pour aller dans les clubs. Il fréquente bien assez le milieu comme ça.

Mistakes Music et 2012

«J'ai eu un six mois sans inspiration, mais là c'est revenu et je vais sortir pas mal de trucs prochainement... Entre autres avec les Allemands de Format B, qui devraient sortir au mois de janvier [sur son label Mixtapes Music].»

Il avoue tout calculer, étudier le marché pour ne pas l'inonder de ces sons et préserver la «nouveauté» à chaque sortie. Il parle de «releases» qu'il filtre au compte-gouttes dans une banque qu'il étudie et réétudie. 

Format B, ce sont des Allemands qu'il aimait déjà beaucoup et qu'il a invités à une de ses soirées à Amsterdam il y a deux ou était-ce trois ans pour ne plus jamais les quitter. «Ils ont sorti un album qui pour moi était exceptionnel. Dernièrement, j'ai fait un set qui était comme un best of de Format B et Seb Léger.»  

«J'ai pas mal tous les exclusifs prêts pour l'Igloofest. J'ai vraiment hâte à cet événement, c'est celui que j'attends avec impatience depuis longtemps.» Après le Piknic, Montréal aussi est prêt.

Ces réseaux qui encombrent

D'abord un musicien, Sébastien Léger avoue, quand on lui pose la question, que les réseaux sociaux sont pour lui quelques fois plus une nuisance qu'un moteur. «Tant qu'à moi je ne m'occuperais pas de réseaux sociaux parce que c'est un peu un truc de jeunes, entre guillemets. Pas que je sois nécessairement vieux, mais, ça détourne un peu des bonnes raisons. Plus t'as de «like» sur Facebook et plus tu es populaire.
Ça devient un peu n'importe quoi, un peu "out of control" comme on dit.»

 
Mais il finit par dire que ce n'est pas si pire et qu'il voit un bon côté à partager ses sets sur Soundcloud avec ses fans et qu'il aime bien prendre la température des gens à travers ces fils, mais qu'au final, il n'y a que la musique qui compte. 

On a envie de lui dire que quand il raconte que «500 000 ou 10 000 fans sur Facebook, ça ne définit pas si tu es plus ou moins bon, ou plus ou moins mauvais» que ce n'est pas faux, mais que ça témoigne quand même de la volonté des gens de diffuser ce que tu fais. 

Rendez-vous à l'Igloofest le 21 janvier, pour voir si le personnage est à la hauteur de toutes ses exceptions. 

 

IGLOOFEST

12-13-14 | 19-20-21 | 26-27-28 JANVIER 2012

igloofest.ca

Programmation complète ici (http://igloofest.ca/fr/events)

Billets et igloopasses en vente ici (http://igloofest.ca/fr/box-office)

http://soundcloud.com/sebastienleger/s-bastien-l-ger-at-watergate


Artistes
Sébastien Léger

Sébastien Léger

Découvrez tout le contenu relié à cet artiste sur Camuz: prochains concerts et archives, liens officiels, entrevues et billets de blogue, dernières vidéos, etc. Pour ne plus rien manquer, cliquez sur le bouton Alerte!
Blogue
Chroniqueur
11 janvier 2013
LES RÉSULTATS DU SONDAGE CATÉGORIE ÉLECTRONIQUE

LES RÉSULTATS DU SONDAGE CATÉGORIE ÉLECTRONIQUE

En décembre dernier, nous avons concocté un petit sondage auprès de notre lectorat afin de déterminer quels ont été les artistes locaux et internationaux, les lieux de ...
Blogue
Chroniqueur
23 janvier 2012
SÉBASTIEN LÉGER - IGLOOFEST

SÉBASTIEN LÉGER - IGLOOFEST

  Suite au très remarqué passage de Sébastien Léger sur la scène des Picnik Électronic cet été, l'igloofest lui a fait une place de choix et le public a répondu ...