view counter

NouvelleMontréal accueillera la finale mondiale d'End of the Weak

La division montréalaise de la compétition End of the Weak (EOW) lance aujourd’hui une semaine d’activités très chargée, qui mènera, ce dimanche 6 septembre au Belmont, à la finale mondiale de la saison 2015. Accueillir cet événement international est une première pour l’organisation End of the Weak Montréal, qui présente ses soirées depuis juillet 2011. Les adeptes de rap de la métropole pourront donc voir performer les champions de tous les chapitres End of the Weak. On parle là de compétiteurs venus de la France, de la Suisse, de la Belgique, des États-Unis, du Royaume-Uni, de la République Tchèque et de l’Afrique du Sud. Ces derniers se joindront au champion québécois, qui sera couronné ce vendredi, juste avant la finale. Dimanche, ils s’affronteront en cinq épreuves, comme ils ont l’habitude de le faire dans le cadre de la compétition.

Chez Camuz, nous manquons rarement un événement End of the Weak. La raison est simple : parce qu’il nous ramène à l’essentiel du rap. Le participant y passe sous la loupe. On le confronte à tout ce qu’un rappeur devrait être capable de faire. On voit alors s’il peut rapper sur un beat choisi au hasard, délivrer un texte a cappella, se débrouiller en improvisation, s’adapter au changement brusque d’un instrumental, et se démarquer parmi les autres MCs lorsqu’ils passent l'un après l’autre. Ainsi, c’est l’artiste le plus complet, celui qui maitrise le mieux son art, qui remporte le jeu. Une compétition du genre reste un exercice nécessaire pour garder la pratique du rap en bonne forme. 

Ici, le gagnant qui prendra part ce dimanche à la finale mondiale annuelle, sera déterminé lors de la finale nationale, vendredi au Divan Orange. Ce sont les rappeurs Chacalcolik, Clay, Aspect Mendoza, Urbn Logix et Scynikal, vainqueurs, en excluant D-Track, des soirées End of the Weak-Montréal de l’année 2015, qui se battront afin de récolter le titre du champion québécois.

Phases Cachées, groupe de hip-hop français présentement en tournée au Québec, assurera la première partie de l'événement. La formation a récemment été approuvée par l'excellent collectif de Nomadic Massive. C'est dire que l'on peut s'attendre à une très bonne performance.

Les activités et la programmation complète de la semaine #EODUBWORLD2015 se retrouvent sur la page Facebook de End of the Weak Montréal. 

Plus de Nouvelle
Dure Réalité : le couplet de la musique, le refrain de la politique

Dure Réalité : le couplet de la musique, le refrain de la politique

Musique et militantisme font bon ménage avec Dure Réalité. C'est même la raison d'être de la jeune maison de disques montréalaise, lancée en novembre dernier. ...
Pop montréal dévoile une partie du menu 2016

Pop montréal dévoile une partie du menu 2016

Lancé en 2002, le festival Pop Montréal amorcera sa 15e édition (21 au 25 septembre) avec un savoureux mélange d'artistes émergents et renommés. Une première salve ...
Sonido Pesao : la vie est une fête !

Sonido Pesao : la vie est une fête !

La soirée promet d'être festive le 5 mai prochain à la Sala Rossa, qui accueillera le lancement du premier album de Sonido Pesao, Reir Para No Llocar. Sonido Pesao ? Ni plus ni moins que ...
FERMER X